alphanet's blog [formation]

Suaire de Turin Sun, 12 Apr 2020 10:32:01 +0200

En lisant l'Echo Magazine de cette semaine j'ai été surpris par le peu de distance d'un article sur le suaire de Turin. Cela m'a rappelé, quand j'étais adolescent, la télévision Canal Alpha + -- à l'époque une émanation évangélique -- qui passait des reportages assez bizarres, comme celui où un prétendu scientifique savant à barbe fournie affirmait que la Terre avait 6000 ans, car la décomposition (sic) du carbone 14 donnait de l'hélium, et cet élément était trop peu présent sur Terre: j'avais simplement ouvert mon livre de formules du gymnase où figurait la désintégration du carbone 14 en azote, présent à 80% dans l'atmosphère terrestre [1]. Aujourd'hui Wikipedia suffit [2] ... mais il reste des tenants de cette hypothèse créationniste et même un musée aux Etats-Unis [3]. D'autres reportages de Canal Alpha + traitaient du suaire de Turin dans des termes vraiment similaires à ceux de votre article: on dirait qu'on n'a pas trop progressé sur ce thème en trente ans, ou du moins que les tenants n'ont pas intégré le savoir acquis depuis des lustres. Notamment l'expérience d'Henri Broch en 1998 et 2006 [4], qui a fabriqué un nouveau suaire avec les technologies du Moyen-Âge et qui a documenté comment le suaire de Turin est en fait un objet `made in France' du XIVe siècle, volé aux religieux de la collégiale de Lirey. La fameuse hypothèse des années 80 de la contamination de l'analyse au carbone 14 en raison du rapiéçage a déjà été réfutée de manière convaincante à plusieurs reprises qui montre qu'une contamination même très significative (60% de la masse) n'a pas d'impact sur la fourchette de datation, par un calcul de niveau chimie du lycée [5]. Peut-on dire qu'il s'agissait simplement de prémices des théories du complot, qui foisonnent en ces temps de covid-19 ? A mon avis oui: il y a quelques similitudes: tout d'abord le fait que ces hypothèses [6] sont émises dans des cercles restreints de tenants, qui, aujourd'hui, foisonnent telles des bulles sur Internet, bulles qui sont peut-être renforcées par les algorithmes de présentation de contenu similaire par les moteurs de recherche. Ensuite, la création constante d'hypothèses les plus farfelues (tremblement de terre ayant libéré des rayons de désintégration d'uranium, rayons gamma produits par la résurrection du Christ, etc) à chaque fois qu'un élément plus simple est prouvé, quitte à créer des contradictions internes, voire même des contradictions externes avec d'autres hypothèses proches, amenant à une soupe de contre-vérités qui ne semble pas gêner les tenants (terre plate, nouvel ordre mondial, reptilients, etc). Evidemment, dans le monde des tweets de Donald Trump, les preuves sont secondaires. Heureusement, ailleurs sur Internet, on trouve des analyses de qualité, comme cette vidéo récente [7], un état de l'art des connaissances actuelles sur le suaire de Turin pour le grand public, que je ne peux que vous recommander! [1] et d'ailleurs, l'argument de quantité n'en serait pas un car il s'agit d'un équilibre, l'azote de l'atmosphère produit du carbone 14 par absorbtion de neutrons, ce qui explique pourquoi le rapport carbone 12 (normal) et carbone 14 (désintégrant avec demi-vie de ~5000 ans) est assez constant et que dès la fin de l'ingestion (mort) du carbone de l'environnement, on peut dater les restes par calcul sur le rapport résiduel (ai calculé cela au lycée, merci cher M. Bors) [2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Carbone_14 [3] La Croix, 28 février 2007, "Au musée du créationnisme de Santee, la Terre n'a que 6000 ans". [4] "Arnaques", Canal D, Canada, 1999 "Der Mann auf dem Grabtuch", Caligari Film GmbH, Munich 2006, ZDF "Gourous, sorciers et savants", Henri Broch, 2006, Odile Jacob, ISBN-13: 978-2738117397 [5] http://sites.unice.fr/site/broch/articles/HB_suaire_C14.html [6] une théorie devrait expliquer et faire des prédictions vérifiables, résister à l'expérience et être compatible avec de nouveaux faits (source: Wikipédia), une hypothèse est quelque chose de plus faible: évitons d'importer l'anglicisme Theory qui est plus faible [7] http://ptiturl.ch/ifnGLqav

schtrumpf covid19 société formation complotisme science groupuscules

attacks.alphanet.ch Fri, 01 Nov 2019 11:29:31 +0100

Un petit projet: détecter certains types d'attaques qui peuvent signaler la présence de botnet sur des adresses IP très connues sur Internet. Résultat: de l'ordre de 600 /24 différents qui attaquent par semaine, répartis dans le monde entier. Je reporte ensuite au propriétaire des adresses par e-mail grâce à la BD d'abusix. Observations: quand les mails sont transmis aux clients d'un cloud, ils ne comprennent rien et semblent avoir un niveau technique très faible (beaucoup de Microsoft, ceci explique cela). D'un autre côté, les FAI sont en général réactifs: mais je dois constater que l'Asie, et en particulier les Philippines et la Chine sont souvent inatteignables, et même le RIR concerné, APNIC, n'arrive pas à faire évoluer la situation https://attacks.alphanet.ch (aussi une démo des layers OpenStreetMap et de REST avec Mojolicious/Perl)

dangers sécurité attaques formation

2 entries so far.

unlimit categories (currently: formation)